L’addiction au porno sert à fuir sa vie et ses émotions – Le témoignage de Mickaël, ancien addict


Mickaël a 54 ans et vit dans le sud-ouest de la France.

Quand il m’a contacté en avril 2021, il était addict à la masturbation et à la pornographie depuis son adolescence et souffrait également d’une consommation problématique de « poppers » (des substances vasodilatatrices).

Après avoir « bâti tout un pan de sa vie » autour de ces comportements sexuels compulsifs, il avait comme objectif de « tout arrêter » pour retrouver une cohérence, une unité, et la paix dans son corps.

Nous avons cheminé ensemble jusqu’à l’été 2021. Voici son témoignage.




"En tant qu'écrivain, j'essaye de sauver quelques silences".

Gaël Faye (auteur-compositeur-interprète, rappeur et écrivain franco-rwandais)



Par ces quelques lignes, je souhaite délicatement parler et donc sauver quelques silences.

dependance-pornographie-sevrage

Adolescent, par un de mes jeunes voisins, je découvre la pornographie.

Très rapidement, je perds le contrôle. Je plonge dans l'addiction.



La pornographie et la masturbation pour anesthésier la honte


La pornographie fait partie de mon horizon, de mon quotidien, de mon imaginaire. Masturbation, poppers, "rites", vidéos pornos : chaque jour, j'ai rendez-vous avec ma honte, avec, plus exactement, ce qui nourrit ma honte, le manque de confiance en moi, la haine de moi, la haine de mon corps.


Peu à peu, la pornographie pollue, à la fois, mon intimité et ma vie relationnelle. Mes regards sur les autres ne sont plus les mêmes. Je regarde si souvent les personnes à travers "le filtre porno".


J'ai beau supplier dans la prière, par les sacrements (je suis de confession catholique), j'avance si peu...


sevrage-masturbation-dopamine

J’entre en arrêt maladie pour épuisement émotionnel. En pause, je prends la résolution de ne plus fuir les différents domaines de ma vie où je souffre, où j'asphyxie. "Ça suffit" : tel est le refrain qui chante en moi, en ces heures de recul.



L’addiction sexuelle est une fuite


Par le biais d'une interview dans une revue, je tombe sur un entretien avec Tanguy Lafforgue. Je prends la décision de l'appeler.


Immédiatement, le courant fraternel, professionnel et bienveillant passe entre nous.


Par visio, je débute un compagnonnage pour visiter, revisiter le lieu de mes émotions.


A dire vrai, tout va aller assez vite : j'en reste encore "bluffé" !


La masturbation, le poppers, "les rites" inventés au fil des années pour augmenter l'excitation sexuelle, les vidéos pornos vont s'éloigner de mon corps.



Pour arrêter l'addiction, sortir du déni


Pourquoi cette liberté retrouvée ? J'ose, pour terminer ces lignes, deux éléments de réponse :


- Le fruit était mûr : mon désir, ma détermination étaient si fortes que j'ai fini par cueillir le fruit de mon souhait le plus profond.


- J'ai enfin accepté sereinement de me dire à moi-même : "je suis addict". En conséquence, je ne peux reprendre le contrôle et redevenir "le chef de mon cerveau" qu'en étant aidé par un professionnel.


addict-porno-sevrage

Immense gratitude envers moi-même !


Immense gratitude envers Tanguy, très cadré professionnellement, profondément bienveillant.


Immense gratitude envers le Souffle de Vie, autrement nommé l'Esprit-Saint. Effectivement, je vis, aujourd'hui, une nouvelle Pentecôte en mon corps, non plus vu comme un ennemi mais comme un véritable allié.


Mickaël